Un début d'automne sur les rives du Léman

La Suisse, j'étais venu y jouer pour la première fois en 2017. C'était dans le Valais, près de la prestigieuse station de ski de Verbier. Malgré la bonne volonté de mes hôtes organisateurs, le public était parti se masser près de la rivière pour assister au concours régional de vachettes, désertant ainsi notre restaurant. J'attendais beaucoup de ce retour en terre suisse. Cette fois, deux concerts m'attendaient du côté de Genève. Le premier était organisé par Pascal au Café de la Place, sur le parvis de la gare internationale. L'ambiance y fut chaleureuse et l'accueil à la hauteur. Le lendemain, l'évènement dépassait mes espérances. C’est à Confignon, chez Veronique, dans la petite grange aménagée entre ville et campagne, à quelques encablures de l'agglomération genevoise que j'ai pu proposer un concert digne de ce nom. Le public, amateur de « chanson » et habitué du lieu, s'est montré particulièrement intéressé par ma proposition. Cerise sur la Fôret Noire, j'ai pu inaugurer le premier piano installé à Chant Grange. Finalement, je suis resté quelques jours de plus, pour profiter de mes nouveaux amis suisses, pour apprécier le soleil et les balades dans le Jura.